Written in the stars


Eh bien mes amis, oui, je suis un peu alcoolisé, oui oui, je me suis tapé une bonne bouteille et demi de vodka “bonbon” (bien sucrées) avec un vrai ami de très long date, mais je sais ce que je pense et ce que je dis. Mais alors ce soir, je vous dit clairement que je vais suivre mon chemin, un chemin inattendu et qui m’a fait peur (il le fait encore un peu) mais je sais que j’ai commencé un nouveau chapitre dans ma vie il y a peu de temps.
Ce sera le plus beau et le chapitre qui me fera peut être m’éloigner de certains entre vous, mais cette fois ci c’est ma décision. Ce n’est pas parce que je change encore une fois ma route dans ma vie que je vais vous oublier, même loin de la, mais je me suis mis des priorités qui vont m’éloigner de distance terrestre, mais pas de cœur.
Je vais encore rester sur Genève, mais mon âme et mes actions sont déjà bien plus loin d’ici. Je vais devoir faire ce qui me reste à faire ici, avec le temps qu’il me faut, mais je mettrai les voiles comme on dit.
Je sais que la vie ne sera pas forcement plus “facile” ailleurs, peut être même plus difficile sur certains points, mais je sais que je trouverai enfin la paix que je cherche depuis si longtemps.
Ca va être encore une fois un apprentissage, mais comme disait ma grand-mère, TOUTE la vie est un apprentissage.
Je m’y lance, pas seulement sur un coup de tête, mais parce que je sais que ca va être le chemin que je veux suivre.
Je viens de vivre ici des choses qui m’ont appris beaucoup de ma vie, et aussi que je dois avoir confiance dans mes sentiments et les choses que je ressens. J’ai vu juste depuis un bon moment, mais je n’ai pas osé d’admettre la vérité.
(…et je ne suis pas le seul, n’est pas?)
Je ne cherche ni de coupable, ni de victime, je demande juste la même chose au retour, je ne peux pas être plus clair? Est-ce que c’est si difficile à croire?
La vie nous réserve parfois des choses que nous avons du mal à gérer ou à admettre, voir même que nous n’arrivons pas du tout à gérer selon nos souhaits. Le jour que nous devons franchir le pas n’est pas facile. Des erreur ont été faites, mais il faut en apprendre.
Oui, j’ai des reproches à faire aussi, mais je les garde pour moi, déjà par respect, mais aussi que je m’en fais à moi même également. Si je dis maintenant des choses, c’est qu’on m’a demandé des réponses, voilà pas la peine à me reprocher ma franchise maintenant.
Je sais que je ne choisis pas toujours les bons mots, peut être pas non plus la bonne tonalité, mais je dis les choses que je ressens et que je souhaite, sans que ce soit un ordre.
Il y a des choses qui se sont passées ces derniers mois, il y en a qui me les reprochent, je les en veux pas, car je ne sais pas comment moi j’aurais réagit à leur place.
Mais est-ce que que vous avez au moins essayé de me causer?
Bon, je ne veux plus revenir à ça, à devoir me justifier. La vie continue, j’ai choisi mon chemin et je sais que c’est le bon. Il y a des chemins qui se séparent et d’autres qui se rejoignent.
Comme dit le nouveau tattoo sur mon bras (oui, enfin traduis la photo de couverture de mon profile):


“Le changement n’est pas douloureux.
C’est la résistance au changement qui est douloureuse”


Je ne résiste plus, j’ai choisi mon chemin qui m’amène ailleurs vers le bonheur réciproque.
Je sais que c’est juste, car c’est écrit dans les étoiles, il fallait juste que je le vois au bon moment de ma vie.
Je remercie les quelques personnes proches qui m’ont aidé à comprendre et qui ont confiance en moi, même si nous nous voyons pas souvent.
Voilà pour ma petite réflexion, merci de m’avoir lu si vous avez eu le courage d’aller jusqu’au bout.
Je souhaite simplement la paix et le bonheur.
Philou