18 – 19 octobre 1984 : Les jours de vérité


Bon mes amis,
certains m’ont entendu parler de ma vie de “Bad Boy” dans les années ’80.
Me voilà enfin décidé de mettre tout sur la table et je vous passe les articles de journaux de mon jugement.
Deux jours de tribunal correctionnel à Lausanne, les 18 – 19 octobre 1984.
Le jour ou j’ai décidé de changer et je suis content quand je vois le résultat.
Je peux comprendre s’il y en a entre vous qui vont être dégoûté de moi en lisant les articles, et je m’excuse.
J’ai fait ce que j’ai fait, je ne regrette pas, mais j’ai appris de mes erreurs et ca m’a permis de devenir quelqu’un de bien.
Voilà, s’il y en a qui veulent m’en causer, no problemos. J’assume.

Bon, j’enlève ici le MdP. J’ouvre l’article et assume.
Oui, je sais que j’ai gravement déconné à l’époque.
On me dit parfois que maintenant, passé 30 ans plus tard, j’ai payé ma dette.
C’est possible, même si je ne suis pas tout à fait du même avis.
Pour moi, personnellement, j’aurai jamais assez payé ma dette envers la “société”.
Je continuerai à aider les gens, d’une façon ou une autre. Je me me battrai toujours contre ce que je considère comme injustice.
J’ai changé radicalement, dans l’autre sens, presque trop, car comme certains entre vous le savent, je me suis pris une condamnation l’année passée parce que j’ai fait le “justicier”.
Le mec que j’ai traqué pendant plusieurs mois est en tôle, mais j’ai agi hors la loi, à la sauvage, d’ou l’inculpation et la condamnation. Un sursis, je le prends comme une mise en garde.
Si vous voulez savoir plus, pourquoi et comment j’ai agi à l’époque à Lausanne, demandez moi. Je veux bien m’expliquer.
Si vous ne voulez plus me causer à cause de ces vieilles histoires, j’accepte votre décision et peux même comprendre.
Merci mes amis
Philou

PS: les commentaires sont ouverts, je me permets juste de les modérer et approuver (ou non) la publication. Merci de votre compréhension.